Arts de l'islam. Un passé pour un présent

Œuvres issues des collections du Louvre, des musées de Marseille, du Mucem, du Musée de l'Armée et du FRAC PACA

Exposition-Évènement

Chaque ville présentera une exposition dont l'objectif est d’apporter des clés de lecture sur les cultures, la civilisation et les arts de l’Islam

Pour chaque accrochage des oeuvres à la fois historiques et contemporaines, issues du département des Arts de l’Islam du musée du Louvre ainsi que d’autres collections nationales et régionales, ont été choisies pour leur capacité à pouvoir témoigner de la grande richesse de l’Islam.
 

Marseille et l'art islamique

Ses relations historiques avec le monde islamique confèrent à la cité phocéenne une place particulière dans la carte des 18 villes.

Dès l’Antiquité, le commerce maritime est le signe tangible de l’attrait de l’Orient. Les fouilles urbaines ont révélé les traces anciennes d’une présence arabe et musulmane.
Depuis, l’accueil des exilés d’Afrique, du Maghreb, imprègne l’histoire récente de la ville.

Les collections publiques municipales se font l’écho de ces liens et des dons de collectionneurs, érudits et voyageurs, à travers plus de 250 œuvres issues du monde islamique au sein des musées de Marseille, les fonds rares et précieux conservés par les bibliothèques, tels ces deux exemplaires inédits de "L’Architecture arabe ou les monuments du Kaire" de Pascal Xavier Coste (XIXe siècle), ou encore une belle collection de monnaies islamiques au Cabinet des Monnaies et Médailles.

L’exposition marseillaise réunit 13 œuvres d’art exceptionnelles, dessinant les contours d’un monde islamique multiforme, aux cultures et aux confessions diverses, et de sa résonance en Europe.
Les musées de Marseille et le Mucem exposent des pièces précieuses : une lampe de Hanouka venant du Maroc, une cape ecclésiastique en soie confectionnée dans l’ancienne capitale ottomane de Burqa, un coran égyptien ou syrien du XIVe siècle, un magnifique panneau monumental en carreaux peints iranien du XIXe siècle mettant en scène la mythique bataille de Kerbala, une colonnette avec une épigraphie arabe découverte à la Major en 1901, viennent côtoyer des œuvres évoquant l’art impérial ottoman et les influences de la céramique lustrée de l’Espagne musulmane sur les céramiques européennes. Le Louvre et le musée de l’Armée exposent des joyaux des arts de l’Islam, tels cette masse d’arme du roi Henri II, au décor oriental, portant le nom de la ville de Marseille, où fût célébré son mariage avec Catherine de Médicis en 1533.

Le FRAC PACA ouvre une perspective sur un art contemporain aux résonances tant européennes qu’africaines, avec une œuvre d’Imane Fakhir, artiste marocaine vivant à Marseille.
 

 

https://expo-arts-islam.fr/fr


Bibliothèque L'Alcazar
Du 20/11 au 26/03/2022 - Mar-sam 13h-19h
Entrée libre
https://musees.marseille.fr
58 cours Belsunce
13001 Marseille
04 91 55 90 00